Avancer en harmonie avec la nature

Jeudi 16 Août 2018

Courrier des Lecteurs

De : K. Coliche

Bonjour,
Je souhaitais simplement féliciter Eric Ancelet pour son article magnifique dans votre dernier numéro. C'est de la pure poésie.

Et je suis heureuse de savoir que des personnes évoluant dans le milieu professionnel quel qu'il soit, puissent aborder le cheval de cette façon.

Façon qu'il m'est pratiquement impossible de faire passer dans le centre équestre où je monte et encore moins le faire appliquer.

Merci pour les chevaux et merci pour moi, pour m'avoir fait espérer qu'un jour le naturel reviendra au galop!

K. Coliche

Lire la suite
De : Corinne (réponses : 1)

Bonjour,

suite à votre article parru dans le n°10 sur les transpondeurs,pourriez vous nous communiquer des adresses de sites français susceptibles de proposer des actions similaires au groupe Nijhof. Y a t il ,à ce jour,la possibilité de faire retirer un transpondeur,si oui,sous quelles conditions.

Merci de me répondre, j'ai beaucoup d'inquiétudes après la lecture de votre article.

Cordialement,
Corinne

Réponse de : Catherine Taks, rédaction PCN

Bonjour Corinne,

A ma connaissance il n'existe pas de site français qui se préoccupe du problème pour les chevaux, mais si vous cherchez un peu sur google vous trouverez différents sites de personnes qui sont contre l'identification par puce électronique. Le groupe Nijhof est une initiative de particuliers, rien n'empêche des particuliers en France de tenter la même chose.

Je ne pense pas que ce soit une bonne chose d'essayer de faire retirer un transpondeur. Parlez-en à votre vétérinaire. Mais à mon avis les risques et suites d'une telle opération sont plus élevés que ceux du transpondeur en place.

Cordialement,
Catherine Taks, rédaction PCN

Lire la suite
De : Michelle

Bonjour à vous,

Bravo pour vos articles et merci infiniment pour ce bel écrit d’Eric Ancelet que je découvre grâce à vous et dont je vais commander le livre dès sa réimpression !

Michelle

Lire la suite
De : Philippe

Bonjour,

Je viens de lire ton article Catherine, dans le dernier Planète du Cheval au Naturel, je le trouve très intéressant, et je ne résiste pas à l'envie de te raconter ce qui m'est arrivé cet été.

Depuis une année j'ai un Comtois entier de 3 ans que je voulais présenter devant la commission d"approbation des étalons, pour cela il lui fallait une prise de sang. J'appelle mon véto, il passe l'appareil pour identifier le cheval (qui est pucé), lecture du numéro, comparaison avec celui mentionné sur le livret et...là, surprise, ce n'est pas le même numéro.
Etonnement du véto, il recommence l'opération, une fois, deux fois, trois fois, mais toujours la même lecture de l'appareil et bien évidemment toujours le même numéro sur le livret.
Là, me dit mon véto il y a problème!!!
Je prends contact avec le véto qui a pucé le cheval (c'est écrit sur le livret) il fait des recherches et me dit que c'est bien lui qui s'est trompé, il a collé la mauvaise étiquette.

La lecture de la puce de mon cheval correspondait à celle d'une jument partie à l'abattoir (et abattue) il y a quelque mois.... très gros étonnement de ma part quant à la façon de procéder de l'abattoir, et le véto de me répondre que ce n'est pas lui qui vérifie l'entrée des animaux et s'il fallait les vérifier tous un à un... Ce qui veut dire que le puçage n'est pas la solution miracle c'est bien une manne financière pour les haras.

Sur ce, bonne journée à toutes et à tous

Philippe

Lire la suite
Page 17/28
<<< 15 16 17 18 19 >>>
Courrier des Lecteurs
Pour nous écrire
Assurez-vous de lire notre charte éditoriale avant de nous envoyer votre message.