Avancer en harmonie avec la nature

Mardi 21 Novembre 2017

Courrier des Lecteurs

De : Catherine M.

Bonjour,

Je suis une nouvelle lectrice et j'ai été bouleversé par les lettres des lecteurs et tout particulièrement par la triste histoire racontée par Thierry GEORGETON.
Courageux et au grand cœur il a décidé d'apprendre à pardonner; il n'est pas facile de le faire mais si nous cultivons la haine*, nous ne serons pas meilleurs que ces barbares "inférieurs" à l'Animal (* la haine ronge, la haine détruit).
Depuis un an, je suis bénévole dans un refuge pour animaux maltraités (chevaux, poneys, animaux de la ferme)
J'ai rencontré une famille de cœur: le responsable et sa femme dévoués à la cause animale s'engagent à tout faire pour sauver les animaux; les bénévoles sont fidèles; au fur et à mesure je découvre une vraie fraternité, chaîne de solidarité.
Il faut être fort, solide et bien entouré pour se rendre sur les plaintes. Il y a toujours pire ; les animaux arrivants au refuge sont carencés, traumatisés... dans un état de stress… mais avec les soins prodigués des vétérinaires fidèles amis des responsables, la patience, l'amour que tous les bénévoles encadrés par les responsables prodiguent, bien des miracles se produisent et le cheval, la biquette.. pas à pas reprennent confiance en quelques hommes. L'animal ignore la jalousie, l'envie, il est naturellement bon et il appartient à l'homme de le respecter et d'apprendre à le connaître
Celui, celle qui a le cœur ouvert, peut beaucoup s'enrichir grâce au cheval… mais l'homme veut dominer et lorsque le cheval ne lui est plus d'aucune utilité il l'abandonne ; l'homme aveuglé par son orgueil sa démesure ignore les avertissements de la NATURE (profits intérêts personnels vengeance mode..) heureusement il y a quelques associations, quelques hommes qui se rassemblent et s'unissent pour la cause animale.
Il n'a aucune gloire à "domestiquer" un cheval sauvage, à le contraindre par la force
il n'y a rien de plus beau que de partager une complicité avec son cheval, que du bonheur.
Le cheval demande tout simplement de l'amour quelques soins, des friandises et il vous le redonne au centuple. Oui, il a des émotions, il a du caractère, de l'élégance, de la noblesse, il suffit tout simplement de le regarder dans les yeux profondément… il sent, ressent, et avec du naturel, de la simplicité on peut apprendre son langage
Merci de tout cœur grâce à votre magazine je vais pouvoir m'instruire, m'enrichir et un jour je serai prête pour avoir un cheval. Mais en attendant, au refuge je peux donner à tous et oh, combien de larmes de joie, de tristesse, j'ai déjà versé mais quand on aime sincèrement on a toujours de la force, de l'amour en réserve, j'ai goûté au refuge il est dans mon cœur il fait partie de ma vie.
J'ai goûté à votre magazine et je ne saurais m'en passer.

Bravo à toute l'équipe et à bientôt
Catherine M.

Lire la suite
De : Valérie

Bonjour,

Je trouve un peu dommage que certains magazines publient des articles qui risque d'être mauvais voir dangereux pour certains cavaliers et même chevaux.
Nous concernant nous n'aimons pas beaucoup les selles sans arçon qui peuvent dans les mains de mauvais cavaliers dégrader la santé physique du cheval au niveau de son dos! Moi même, je possède un cheval qui, monté avec un selle sans arçon ou à cru tombe par terre sous le poids de la douleur (personne n'a trouvé ce qu'il a, que ce soit véto ou ostéopathe). On sait juste que sa douleur est en bas du garrot et que sans une selle à arçon bien dégarrotée on pourrait le prendre pour un cheval rétif!
Concernant la polémique qui tourne autour des pieds des chevaux, sur le ferrage je trouve ça nul!!! Un cheval qui travaille à besoin de fers! Avez vous déjà couru pieds nus ou même fait de la marche à pied sans chaussures? Que diraient nos pauvres chevaux s'ils le pouvaient ? Nous ferrons nous même nos chevaux avec une phase en hiver où nous les laissons déferrés pour le bien-être de la corne mais ils ne travaillent plus pendant cette période et sont dans des prés.
Maintenant de plus en plus on voit des particuliers inconscients ne pas ferrer leurs chevaux et randonner plusieurs mois. Le cheval rentre en ne pouvant même plus marcher dans une carrière de sable (nous l'avons vue à Equita Lyon)!
Et l'éthologie! Parlons-en... Nous avons assisté à des stages, on ne pouvait même plus attraper des poulains de 2 ans après une journée d'éthologie. Le carrot stick, ce gros bâton que l'on fait tourner pour faire partir un cheval sur un cercle (en longe) et si le cheval ne part pas on lui en assène un grand coup sur le garrot (c'est ça le respect du cheval?). Et puis, il y a maintenant la mode de monter sans mors! Un cheval se monte avec les jambes tous les cavaliers le savent mais un débutant... il va partir avec un jeune cheval qu'il aura acheté, le harnacher mais sans mors et il ne va pas forcément avoir de problème mais si jamais une peur survient, que le cheval panique qu'est ce qu'il fait? Les nouveaux filets sans mors en cordelette laissez moi rire mais si ça c'est moins sévère qu'un mors simple en résine souple, il y a un problème. Si on nous applique une cordelette qui n'a même pas l'épaisseur du petit doigt sur le nez et que l'on tire vous m'en direz des nouvelles. Beaucoup de cavaliers et de chevaux se sont retournés à cause du hackamore et pourtant il n'y a pas de mors mais tout simplement une main trop dure qui en résulte et crée le problème qui peut être mortel.
Tout cela n'est qu'un phénomène de mode... Je n'ai qu'à lancer la mienne, car je monte mon cheval sans aucun harnachement au pré et juste une longe par sécurité en ballade mais jamais devant les clients et c'est mon expérience avec mon cheval que je connais! Mon conjoint à même travaillé une jument sans aucun harnachement sur tous les exercices de base sur le plat uniquement avec l'aide de la voix et des jambes mais pas avec des clients et seulement entre nous car tout cavalier ne peut faire cela. il faut patience, travail et surtout créer un contact avec sa monture.
Mais je lis des magazines comme le vôtre et sur l'éthologie en prenant ce qui est bon car tout n'est pas mauvais dans ce domaine mais l'effet de mode joue beaucoup et l'argent aussi! Cela m'informe des nouvelles techniques et du nouveau matériel qui sort.

Cordialement,
Valérie

Lire la suite
De : Camille

Bonjour,

J'ai découvert votre magazine au travers du numéro 12.
J'apprécie son contenu, qui diffère sensiblement des autres publications équines/équestres !
Je me permets de vous livrer un peu de mon expérience, peut-être d'autres lecteurs s'y retrouveront !
J'ai monté pendant des années dans différents centres, poney-clubs, tristes reflets de la considération des humains pour les chevaux...
J'ai comme beaucoup fait une "pause", lasse de ne trouver aucun club satisfaisant...
Et puis un jour, une rencontre : une nouvelle voisine, sa jument et sa pouliche de 2 ans et demi... Rendez-vous pris, elle cherche quelqu'un pour l'aider à sortir, débourrer... nous avons des pensées communes, un souhait d'approche différente...
J'emmène mon ami, novice mais très attiré par les chevaux.
Et devant nos yeux, au fil des mois, c'est un lien très fort entre la pouliche et mon ami qui s'est noué...
Nous avons assisté, ébahies, nous fortes de plus de 10 ans d'équitation classique, à une Relation de respect, de complicité !
Et voila, aujourd'hui je les regarde, ils galopent dans les chemins (la jument et lui ont dû faire deux heures maximum dans un manège ! Ils préfèrent le grand air !), en licol ou une longe autour du coup.
Cette relation, c'est aussi le résultat de beaucoup de patience de la part de mon ami, de travail de fond, de temps, de questionnements, de lectures et recherches...
Nous sommes profondément convaincus qu'il n'existe pas Une méthode, mais que chacun doit chercher, tâtonner et prendre un petit peu de chaque chose qu'il juge bonne. Et c'est le conseil que nous adressons à nos amis qui rencontrent parfois des difficultés à cheval.
Merci à votre magazine de nous permettre de puiser des éléments de réponses ! (nous avons été surpris de lire l'article sur les pieds nus... notre maréchal est fervent défenseur de cette pratique)

Camille

Lire la suite
De : Emilie (réponses : 1)

Bonjour,

Je suis une grande adepte de votre magazine auquel je suis abonnée depuis un an déjà !
Toujours dans l'objectif de permettre au chevaux une vie la plus naturelle possible je me suis posé la question de la castration (bien que je ne possède pas d'entier seulement un hongre de 22 ans à la retraite de club). Celle-ci inhibe (la plupart de temps) tout comportement d'étalon : reproduction mais aussi protection du harem, ...
Pensez-vous que la vasectomie, qui inhibe seulement la fertilité du cheval soit une solution ?
C'est en lisant un article sur internet sur l'avantage de la vasectomie sur la castration que je me suis posé la question. Mais je ne connais pas les effets néfastes que pourrait avoir la vasectomie chez le cheval. Si vous pouviez m'aider ?

Cordialement
Emilie

Réponse de : Mike Paulin

Bonjour Emilie,

En réponse à votre message, les deux interventions, que ce soit la castration ou la vasectomie, vont à l’encontre du bien-être émotionnel, pas seulement pour des chevaux mâles mais aussi pour des juments vivant en leur compagnie.
L'instinct de reproduction et l’un des instincts les plus puissants chez les animaux.
Si le comportement d’un cheval mal après sa vasectomie, introduit par exemple dans un groupe artificiel avec des juments et hongres, reste intact, il va constituer son propre harem.
Par contre, en exemple ou comparaison, je suis persuadé que la vasectomie engendra chez eux une ‘détresse’ encore plus forte que chez les couples humains qui souhaitent mais peuvent pas avoir d’enfants.
Puis, vasectomisé des chevaux males vivant dans un groupe de célibataires est une connerie pur et simple, je trouve.
Malheureusement les éthologues scientifiques ont d’autres priorités, plus « lucratives » peut-être, que d’étudier les effets néfastes de la castration et de la vasectomie mais nous allons aborder le sujet à une prochaine occasion.

Cordialement,
Mike Paulin, éditeur du magazine Planète du Cheval au Naturel

Lire la suite
Page 8/27
<<< 6 7 8 9 10 >>>
Courrier des Lecteurs
Pour nous écrire
Assurez-vous de lire notre charte éditoriale avant de nous envoyer votre message.